SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 10 August 2022, Wednesday |

Un effondrement de toutes les institutions… Le but est-il l’effondrement du pays ?

Le député Assem Araji a confirmé que les Libanais vont connaître des jours difficiles, et a déclaré dans un tweet sur « Twitter » : « Un ministre a annoncé que le pain est à trente mille, et un autre qu’il n’y a pas d’électricité, et il y a une grève des employés du secteur public, aussi le secteur de la santé et de l’éducation s’effondre, et il y a une confusion gouvernementale, et un vide présidentiel à venir, en plus du vol de l’argent des déposants, et l’effondrement de toutes les institutions gouvernementales et…. Donc, l’objectif est-il l’effondrement du pays, et ensuite une conférence fondatrice pour amender l’accord de Taëf ? »

À cet égard, la situation gouvernementale au Liban est instable et aucune solution ne se présente actuellement, alors que l’on attend toujours le retour de l’étranger du Premier ministre désigné Najib Mikati et sa rencontre supposée avec le président Michel Aoun, malgré le fait que les proches de la présidence et du « Courant Patriotique Libre » ont acquis la conviction que Mikati préférait rester en position d’intérimaire jusqu’à la fin du mandat d’Aoun, tandis que le patriarche maronite Bechara Al-Rahi a souligné que le Liban ne pouvait pas attendre longtemps pour extraire du pétrole et du gaz, espérant que la question serait résolue avec Israël.