SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 January 2022, Saturday |

Un homme de New York accusé d’avoir menacé Trump de mort

Les autorités américaines ont inculpé un homme de l’État de New York qui a menacé de tuer l’ancien président Donald Trump lors d’un appel téléphonique avec la police du Capitole, selon un document judiciaire publié hier.

Samedi, les autorités ont déclaré que Thomas Welnicki, de Rockaway Beach, avait été inculpé de « menace de tuer, d’enlever et de causer des lésions corporelles à un ancien président ».

Il est allégué, selon The Hill, que Welnicki a déclaré à la police du Capitole lors d’un appel téléphonique le 21 juillet 2020, que si Trump perdait l’élection présidentielle en novembre et « refusait de démissionner », il « prendrait des armes et lui tirerait dessus ».  »

Le document ne nomme pas directement Trump, mais note que « l’individu n° -1″ a été président des États-Unis du 20 janvier 2017 au 20 janvier 2021.

Il se serait également vanté auprès de la police du Capitole de la facilité avec laquelle il lui était d’obtenir une arme à feu.

Le document judiciaire n’a pas fourni de détails supplémentaires sur la conversation avec la police du Capitole, indiquant seulement qu’elle était volontaire.

Il est également allégué que Welnicki, le 4 janvier 2021, a appelé le bureau résident des services secrets à Long Island et a laissé deux messages audio, et dans l’un des messages, il a menacé de tuer Trump et 12 législateurs non identifiés, soupçonnés d’avoir  » soutenu » le président de l’époque.

De plus, vers le 24 septembre, il aurait appelé le bureau local des services secrets à New York pour poser des questions sur la protection de l’agence des anciens présidents, y compris Trump et ses fils.

Welnicki a également passé au moins deux appels supplémentaires vers le 8 novembre au bureau local des services secrets à New York.