SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 November 2022, Wednesday |

Un mandat d’arrêt a été émis contre Raja Salameh et le gouverneur de la Banque du Liban a été convoqué pour enquêter avec lui

La séance d’interrogatoire de Raja Salameh, le frère du gouverneur de la Banque du Liban, Riad Salameh, devant le premier juge d’instruction du Mont-Liban, Nicolas Mansour, a duré trois heures et demie, en présence de son représentant légal, l’avocat Marwan Joe Issa al-Khoury.

L’interrogatoire a porté sur l’accusation portée contre lui par le procureur général d’appel du Mont-Liban, le juge Ghada Aoun, d’« ingérence dans le crime d’enrichissement illicite et de blanchiment d’argent ».

A l’issue de l’audience, le juge Mansour a délivré contre lui un mandat d’arrêt contradictoire, fondé sur les crimes allégués, à condition qu’il reste en détention jusqu’à ce que toutes les investigations soient terminées dans tous leurs aspects.

À la lumière de l’audience d’aujourd’hui, le juge Mansour a convoqué, jeudi prochain, à une audience, Riad Salameh, en tant qu’accusé du crime « d’enrichissement illicite et de blanchiment d’argent », ainsi que l’épouse ukrainienne de ce dernier, Anna Kozakova, et a décidé de les informer de la date de l’audience conformément aux règles.

De son côté, un membre du Bureau politique du Courant patriotique libre, Wadih Akl, a déposé une plainte directement auprès du département du premier juge d’instruction du Mont-Liban, dans laquelle il a pris l’état de poursuite personnelle contre Riad Salameh, et son frère Raja, et tous ceux qui comparaissent dans l’enquête, pour les crimes de blanchiment d’argent, d’abus d’influence et d’enrichissement illicite de projet et de corruption.

Il a demandé que les accusés fassent l’objet d’une enquête, leur arrestation et leur jugement, les peines les plus sévères qui leur soient infligées et leur obligation de restituer les fonds résultant des crimes susmentionnés.

    la source :
  • Sawt Beirut International