SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 26 September 2021, Sunday |

Un mandat de compuration a été émis contre le chef du gouvernement intérimaire

Les familles des victimes du 4 août ont confirmé l’information selon laquelle l’enquêteur médico-légal Tarek Bitar a émis un mandat de compuration contre le Premier ministre par intérim Hassan Diab.

Des sources judiciaires informées ont indiqué que l’enquêteur médico-légal Tarek Bitar considérait qu’il n’y avait aucune valeur juridique à la réponse du secrétariat du cabinet sur son incapacité à interroger le Premier ministre sortant Hassan Diab et a donc émis un mandat de compuration contre lui et fixé au 20 septembre la date de son audience.

Des sources conformes aux enquêtes du 4 août ont également souligné que le juge Al-Bitar dispose de plus d’un moyen légal pour joindre l’accusé et les adoptera dans les prochains jours, mais cela pourrait retarder la publication de la décision et Bitar insiste pour annoncer dès que possible.

Il convient de noter que les allégations contre le président Diab et les trois ministres Ali Hassan Khalil, Ghazi Zaiter et Yusuff Fenianos ont été rédigées par l’ancien enquêteur médico-légal, le juge Fadi Sawan, et adoptées par le juge Bitar, pour négligenc et pour avoir causé la mort et les blessures de centaines de personnes, après avoir vérifié que plusieurs correspondances écrites avaient été transmises aux accusés mettant en garde contre la procrastination et ne prenant aucune mesure pour transporter du nitrate d’ammonium du campus portuaire.