SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 16 October 2021, Saturday |

Un message du général de division Ibrahim..

Le directeur général de la sécurité publique, le général de division Abbas Ibrahim, a fait la déclaration suivante :

Suite aux informations rapportées par les médias le 07/02/2021, à propos de « la décision de l’enquêteur judiciaire dans l’affaire de l’explosion du port de Beyrouth, le juge Tariq Bitar, de demander l’autorisation de me poursuivre dans cette affaire »…, et devant le tribunal administratif officiel, les procédures ont suivi leur chemin vers la mise en œuvre, et avant même que j’en sois informé Ou m’informer de cette décision et selon les procédures légales en vigueur, un certain nombre de fuites et de rumeurs se sont propagées sur les réseaux sociaux qui me visaient directement, dont certaines indiquaient que « le juge Tariq Bitar a découvert au cours de l’enquête mon implication dans la contrebande d’accords d’ammonium vers la Syrie…… ». D’autres ont parlé de garder de l’argent dans une institution financière des Émirats arabes unis frères. De plus, des « mouches électroniques » ont lancé une campagne d’abus personnels sur diverses plateformes.

En conséquence, il était nécessaire de prendre des mesures juridiques afin de clarifier les affaires qui me visaient d’une part, et d’autre part, de poursuivre ceux qui ont tenté d’influencer le cours de l’enquête et de ternir mon image devant l’opinion publique libanaise.

Sur cette base, je tiens à remercier tous ceux qui ont appelé ou émis des positions de soutien via les médias et les sites de réseaux sociaux. Je vous assure que, comme tous les Libanais, je suis sous le toit de la loi, et nous sommes solidaires et travaillons pour découvrir la vérité sur ce qui s’est passé dans le port de Beyrouth.