SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 November 2022, Monday |

Un message « ferme » du ministre des Travaux publics…

Le ministre des Travaux publics et des Transports, Ali Hamiya, a envoyé un message ferme, que « l’État ne restera pas dans une politique qui porte les erreurs des autres, tout en insistant sur la préservation du principe de sécurité publique pour les citoyens, et c’est un élément essentiel partie du processus de réforme que nous avons lancé au ministère.  »

Les propos de Hamiyah sont venus lors de son inspection des travaux de réhabilitation de Khasfa sur la route internationale de Fayyadiyah, notant que « cette route a été reçue de l’entrepreneur en 2013 et était requise par le Conseil pour le développement et la reconstruction.  »

Soulignant qu’il y a « une clause dans le contrat indiquant qu’il y a un gage de la société exécutant les travaux sur les dix ans, stipulant qu’en cas de vice de construction, l’entrepreneur doit effectuer les travaux nécessaires à ses à vos propres frais, et cette brèche s’est produite il y a deux ans et s’étend de jour en jour.  »

Il a ajouté: « Le Conseil pour le développement et la reconstruction a été contacté. À son tour, le Conseil a assuré le suivi auprès du consultant, qui a déclaré qu’il n’y avait eu aucun problème de la part de l’entrepreneur lors de la mise en œuvre du projet, et que le problème provenait des bâtiments qui ont été construits au bord de la route. »

Dans le même temps, les propriétaires des propriétés construites ont déposé une plainte auprès du Conseil consultatif d’État, avec un rapport technique préparé par des experts désignés par eux, confirmant qu’ils n’étaient pas coupables de ce qui s’était passé. «