SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 22 May 2022, Sunday |

Un nouveau programme de rationnement imposé par les propriétaires de générateurs… et une tarification en fonction des régions !

Le chef de l’Association des propriétaires de générateurs privés au Liban, Abdo Saadeh, a souligné que la variation des prix d’abonnement aux générateurs est affectée par trois facteurs, « le premier étant le nombre d’heures de coupure d’électricité de l’État, le prix du diesel et le taux de change du dollar.Quant à sa disparité dans les régions, elle est due au fait qu’il y a des régions qui sont alimentées plus que d’autres par l’électricité de l’État, et plus le prix du diesel est élevé, plus la facture d’abonnement au générateur est élevée. »

Saadeh a indiqué dans une interview à Al-Nahar que « dans les régions qui ne sont pas alimentées par l’électricité de l’État et où le nombre d’heures de coupure d’électricité est plus important, la facture d’abonnement à l’électricité devient plus importante pour les abonnés, mais quel que soit le montant de la facture d’abonnement, le propriétaire du générateur n’en profite pas, car la tarification de l’abonnement au générateur est soumise au ministère de l’Énergie, et les bénéfices restent limités entre 20 et 25%, donc quel que soit le montant de la facture du générateur, le propriétaire du générateur n’en profite pas et son bénéfice reste le même. »

Selon lui, « les propriétaires de générateurs ne peuvent pas couvrir le déficit de l’État en matière de fourniture d’électricité, car l’électricité de l’État fournit deux à trois heures et parfois moins, et nous ne pouvons pas faire fonctionner les générateurs pendant 24 heures et nous devons les éteindre pour pouvoir de reposer, et nous avons été trouvés à couvrir le déficit de 5 ou 6 heures de coupures de courant de l’État, mais maintenant nous couvrons environ 20 heures par jour, et nous demandons à l’État de couvrir les six heures afin que nous n’allions pas vers le rationnement des générateurs. »

Saadeh a ajouté que l’assemblée a préparé un programme de rationnement qui sera lancé au début de la semaine, et « nous allons rationner l’électricité des générateurs pendant 5 heures sur les 24 heures en heures mortes, divisées entre la nuit et le jour pour éviter de nuire au citoyen, car il n’y a pas d’autre moyen que d’aller vers le rationnement des générateurs, et il y a des zones montagneuses qui souffrent beaucoup pour obtenir du diesel, et il a été rationné pendant plus de 5 heures. »

Selon Saadeh, « le prix de l’abonnement de cinq ampères varie selon les régions entre 250, 300 000 et 400 000 livres », ajoutant que « le rationnement n’est pas dû à la grande interruption de l’électricité de l’État, mais aussi au manque de diesel que nous devons acheter au marché noir. Il est à 28 000 livres et nous devons l’acheter à 38 et 40 000 livres au marché noir. »

Saadeh a exigé que l’État « nous fournisse du diesel au prix officiel et nous fournisse de l’électricité pendant environ 6 heures, sinon nous n’avons rien d’autre que le rationnement », et a demandé « à l’État de réactiver le mécanisme que nous avons adopté l’année dernière entre le ministère de l’Énergie et les propriétaires de générateurs et la sécurité publique, dans le but de contrôler et de distribuer le diesel d’une manière équitable et transparente entre les propriétaires de générateurs. »