SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 6 December 2022, Tuesday |

Un projet américain d’investissement dans les énergies renouvelables

L’attention est attirée sur les solutions attendues qui peuvent augmenter les taux de fourniture d’électricité, notamment l’arrivée du gaz égyptien à la centrale de Deir Ammar via le gazoduc arabe, qui contribue à assurer une augmentation de la production à 460 mégawatts, ce qui équivaut à 4 ou 5 heures de courant électrique. Et cela permet d’économiser 130 millions de dollars par an sur le trésor public.

Il est prévu que les procédures nécessaires à l’approvisionnement du Liban en gaz égyptien soient achevées dans les prochains jours, après l’achèvement des procédures techniques, commerciales et contractuelles, le mécanisme d’importation, l’approbation par le Liban de la liste des prix et du mécanisme de paiement, en plus de l’achèvement des procédures avec la Jordanie et la Syrie en vue du passage du gaz à travers leurs territoires.

L’accélération de cette exhortation a été renforcée par l’information du conseiller principal du Secrétaire d’Etat américain pour la sécurité énergétique, Amos Hochstein, au ministre de l’énergie et de l’eau Walid Fayyad, de « bonnes nouvelles » que l’administration américaine avait émis une lettre de réassurance qui garantissait la protection du projet et des parties impliquées dans celui-ci contre les répercussions des sanctions de la « Loi César ».

Parallèlement, l’enthousiasme américain s’est manifesté pour présenter un nouveau projet dans le secteur de l’énergie, et cela s’est traduit par le lancement par l’ « USAID » (United States Agency for International Development) d’un projet d’une valeur de 29 millions de dollars pour fournir une énergie fiable sur tous les territoires libanais, la société IMC Worldwide ayant obtenu un contrat pour mettre en œuvre une activité innovante dans le domaine des énergies renouvelables à des prix raisonnables.

Des sources de suivi ont révélé à « Al Markaziya » que le projet pourrait prendre 6 mois de préparation avant d’être mis en œuvre.

Dans ce contexte, l’Agence américaine cherche à augmenter l’offre de production d’électricité au niveau communautaire et à en accroître la rentabilité, le respect de l’environnement, la durabilité et la fiabilité de l’approvisionnement énergétique, tout en fournissant des explications et en favorisant un environnement propice à la production d’énergie électrique basée sur les énergies renouvelables.

Depuis 2012, l’Agence américaine pour le développement international a mis en œuvre plus de 15 solutions d’énergie verte pour garder les maisons et les entreprises éclairées, réduire la consommation de carburant de 30 % et réduire la pollution pour près d’un million de personnes. Il y a encore plus de 20 projets en cours de réalisation dans tout le Liban pour fournir de l’électricité.

    la source :
  • Almarkazia