SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 15 August 2022, Monday |

Un rapport israélien révèle les derniers mouvements du Hezbollah

Un rapport préparé par la chaîne de télévision israélienne « 12 » hier jeudi, selon des sources militaires à Tel Aviv, a révélé que le Hezbollah a inauguré 15 avant-postes militaires le long du côté ouest de la frontière commune entre les territoires occupés et le Liban.

Les sources militaires israéliennes ont estimé que l’inauguration par le parti de ces sites adjacents aux frontières des territoires palestiniens vise également à recueillir des informations de renseignement sur l’armée israélienne et à surveiller ses mouvements.

Les sources ont souligné que les éléments du « Hezbollah » présents dans la région ne couvrent plus leurs activités militaires en prétendant qu’ils appartiennent à des organisations environnementales, mais déclarent ouvertement leur affiliation au parti, et ne cachent pas la nature militaire et de renseignement de leurs activités.

La chaîne a souligné que, selon les évaluations de l’armée israélienne, tout le personnel qui occupe ces sites appartient à l’unité « Radwan » du Hezbollah.

La chaîne a indiqué que le « Hezbollah » a lancé ses positions spécifiquement le long de la « zone frontalière » à partir de laquelle il a mené en 2006 l’opération d’enlèvement de soldats israéliens, opération qui a conduit au déclenchement de la deuxième guerre du Liban, notant que ses membres sont stationnés dans ces sites en permanence.

Elle a souligné que ces éléments, qui portent des vêtements civils, et dont certains sont équipés de pistolets, documentent les mouvements de l’armée d’occupation israélienne en les filmant, car on estime que ces éléments sont revenus de Syrie.

La chaîne a précisé que chaque site du « Hezbollah » est constitué d’une tour militaire ou d’un point d’observation, soulignant que des bâtiments ont été construits pour abriter les éléments entre ces sites.

Selon une source militaire israélienne, à laquelle la chaîne s’est adressée, la démarche du Hezbollah indique ses intentions, accusant l’armée libanaise et la Force intérimaire des Nations unies au Liban (FINUL) d’ignorer ces activités.

La source a estimé que les pratiques du Hezbollah constituent une violation de la résolution 1701 du Conseil de sécurité, publiée après la fin de la guerre de 2006, qui stipulait un cessez-le-feu.

La même source a affirmé que des éléments du « Hezbollah » ont récemment provoqué délibérément les soldats israéliens stationnés aux frontières, affirmant qu’ils insultent et jettent des pierres sur les soldats qui sont en patrouille ou stationnés aux frontières.

La source a affirmé que le « Hezbollah » tente, par ces pratiques, de faire exploser la situation dans la région, notant que l’establishment militaire de Tel Aviv craint que le Hezbollah mène des opérations qui menacent la sécurité des soldats de l’occupation israélienne.