SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 18 September 2021, Saturday |

Un responsable militaire israélien : le Hezbollah va recevoir un coup fatal

Tal Kalman, le commandant du front iranien « Troisième cercle », qui est la nouvelle branche de la stratégie de l’armée israélienne, a déclaré que le projet de missiles de précision du Hezbollah est très gênant pour Tel Aviv, menaçant la milice de recevoir un coup fatal à cause de ces missiles.

Kalman a déclaré au journal israélien Maariv qu’ « il ne s’agit pas seulement de missiles balistiques, mais de missiles de croisière et de drones, que l’industrie militaire iranienne produit par milliers et distribue dans la région. »

Menace stratégique sérieuse

Il a également ajouté : « Je peux dire que ce projet de missiles constitue une menace stratégique sérieuse, et que ses progrès continus exacerbent le dilemme israélien, qui pourrait atteindre un point où il est décidé qu’il ne peut pas coexister avec cette menace, ce qui signifie le déclenchement d’une guerre avec le Liban », soulignant que « l’armée israélienne est prête pour cela, nous faisons des plans, mais ce ne sera pas comme la guerre de 2006. »

Kalman a expliqué : « Il est vrai qu’Israël recevra aussi des missiles, mais le Hezbollah recevra un coup fatal comme prix de ses décisions, et l’État libanais paiera un prix qui l’affectera dans les décennies à venir. »

Il a souligné que « outre le fait d’entrer dans les détails de la proximité d’une telle décision, nous évaluons également la situation dans d’autres domaines, car l’hypothèse dominante en Israël est que s’il entre en guerre avec le Liban, les combats ne viendront pas seulement de là, mais aussi de Syrie, peut-être d’Iran et de Gaza ».

« L’Iran est prêt à payer un lourd tribut »

Par ailleurs, le responsable militaire israélien a confirmé que « l’Iran prend des mesures sur le terrain, et il est prêt à payer un lourd tribut pour réaliser sa vision. »

« Le régime iranien est patient et a une vision stratégique à long terme », a-t-il déclaré, ajoutant : « Ils ne pensent pas à demain matin, mais se projettent plutôt dans les 30 à 40 prochaines années ».

Kalman a également expliqué que « la présentation de la carte du Moyen-Orient montre que presque tout ce qui s’y passe est lié à l’Iran, car il n’est plus seul, il y a aussi la Syrie, l’Irak, le Yémen et le Liban, ainsi que Gaza. »

Confrontation avec Téhéran

Il a souligné que « la confrontation avec l’Iran ne concerne pas seulement la question nucléaire, mais plutôt les plans de confrontation qu’il prépare, non seulement sur son territoire, mais aussi dans d’autres arènes, dont certaines ne figuraient pas sur les cartes des menaces dans le passé », ajoutant : « Par conséquent, l’Iran est en train de construire une force par procuration. Il existe des capacités militaires, et il les équipe avec les meilleurs équipements de leur industrie très avancée, dans le but de produire une force qui s’approche d’Israël. »

Il a souligné que « la prolifération des branches iraniennes pose un défi à la sécurité israélienne face à de nombreuses arènes environnantes, car l’axe iranien s’étend », soulignant que la question nucléaire est l’événement le plus dangereux et le plus important.

    la source :
  • alarabiya