SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 December 2022, Saturday |

Une clarification du Conseil Suprême Islamique Chiite

La Commission des rapports religieux du Conseil suprême islamique chiite a publié la déclaration suivante:

1-La Commission des rapports religieux est un organe établi au sein du Conseil suprême islamique chiite, et l’une des formations de cet organe est un département spécial pour les affaires du séminaire religieux au Liban. Il a été édicté pour organiser les affaires du séminaire, pour définir également les formations et les organisations liées au séminaire au Liban.

2- Ce que certains imaginent que la Commission des rapports religieux a le devoir de s’engager ou de s’immiscer dans toutes les affaires publiques, quels qu’en soient la description et les titres, est illusoire.

En effet, son devoir est de travailler dans le cadre de ses objectifs énoncés à l’article 10 de l’ordre public, qui tournent tous autour des affaires religieuses et des affaires des savants religieux. Toute transgression de ce cadre est une sortie du rôle de l’institution, une transgression de ses devoirs, et une entrée dans le chaos qui menace l’ordre social.

3- La Commission des rapports religieux comprend parmi ses vénérables érudits, et par conséquent, elle englobe l’éligibilité et la compétence pour évaluer des personnalités scientifiques.

Il est donc de leur devoir en tant que corps et en tant qu’individus d’avertir les croyants qui représentent un danger pour la foi religieuse.

    la source :
  • NNA