SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 24 October 2021, Sunday |

Une crise des déchets…et c’est ce que Ramco a demandé

Le groupe fusionné, Ramco/Altas-B, a annoncé qu’en raison du retard injustifié et délibéré dans le paiement de ses droits financiers, qui leur étaient en l’occurrence versés par chèques, ils ne sont pas en mesure de payer les salaires de leurs employés, ce qui affectera négativement le processus de nettoyage et de collecte des déchets et entraînera une accumulation de déchets dans les rues et sur les routes.

Le groupe a annoncé dans un communiqué :

« Malgré les efforts et nos appels continus à la municipalité de Beyrouth pour payer tous nos dus financiers depuis plus de 3 mois et malgré les difficultés auxquelles nous sommes confrontés à la lumière de l’effondrement financier et économique que le pays traverse et notre incapacité à obtenir des liquidités pour payer nos employés et couvrir nos coûts d’exploitation qui ont augmenté à plus de 1200%, à côté de la levée des subventions sur le carburant, qui rendra impossible la poursuite de notre capacité opérationnelle, et malgré nos appels continus à l’aide pour trouver des solutions aux problèmes qui affectent directement notre capacité opérationnelle, nous n’avons reçu aucun intérêt ou intention d’aider. »

La société a demandé aux habitants de Beyrouth de ne pas jeter de déchets entre 6 heures du matin et 2 heures de l’après-midi, et de limiter le dépôt de déchets dans les conteneurs prévus à cet effet entre 3 heures de l’après-midi et 5 heures du matin.