SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 18 January 2022, Tuesday |

Une crise du pain

Le président du syndicat des propriétaires de boulangeries du Mont-Liban, Antoine Seif, a annoncé dans une interview à la radio qu’ « il n’y a pas de pain aujourd’hui car la marchandise se trouve encore dans les eaux territoriales et les moulins ne livrent pas de grandes quantités de farine de leurs stocks. »

Auparavant, le directeur général des céréales et des betteraves à sucre au ministère de l’économie, Gerges Berbara, avait indiqué qu’ « il n’y a pas de crise du pain, la farine est là, mais les quantités livrées aux boulangeries sont peu nombreuses, en raison du retard dans le transfert de l’argent de la Banque du Liban pour soutenir les navires de blé importé malgré les approbations du ministère de l’économie. Cela signifie que les navires transportant du blé déchargent des cargaisons non payées. »

Dans une interview accordée à An-Nahar, il a révélé que « des recherches sont en cours au ministère de l’économie afin de déterminer une nouvelle grille de prix pour le pain, après l’augmentation significative du taux de change du dollar sur le marché noir et son dépassement de 32 000 livres libanaises, mais en même temps le ministère est incapable de déterminer les prix car le taux de change n’est pas fixe et augmente d’heure en heure. »