SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 9 December 2022, Friday |

Une décision surprenante de l’Assemblée générale des professeurs à temps plein de l’Université libanaise

La réunion de l’Assemblée générale de l’Association des professeurs à temps plein de l’Université libanaise s’est terminée d’une manière qui n’était pas ce qu’on attendait d’elle, provoquant une nouvelle division entre le Conseil exécutif et l’Assemblée générale, après que la Commission n’ait pas réussi à imposer sa avis sur les professeurs en termes de suspension de la grève.

Plus de 250 professeurs se sont réunis à l’Université libanaise – Hadath, dont la plupart se sont opposés à l’ordre de la commission d’arrêter la grève.

Il a demandé aux médias de quitter la salle de conférence, dans une attitude répréhensible, afin d’empêcher les médias de rendre compte de la réunion, et la majorité d’entre eux ont exigé la poursuite de la grève, car aucune des promesses prodiguées aux professeurs n’avait été Pour voter, continuer la grève ou non, mais Halawani a refusé de voter et a demandé à retourner dans les sections.

Ici, les professeurs ont appelé à voter sur la poursuite de la grève en levant la main, et il y a eu un consensus général de la part des professeurs pour continuer la grève, ce qui a forcé Halawani à prendre l’avis des enseignants.

Notant qu’il a quitté la tribune plus d’une fois pour protester contre le fait que l’affaire lui échappait, et qu’à chaque fois certains participants réclamaient sa démission, tandis que d’autres s’y opposaient au motif que lorsque l’association démissionnait, cela signifiait perdre l’outil syndical et faire sauter la grève.