SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 8 December 2021, Wednesday |

Une déclaration du Conseil pour le développement et la reconstruction sur les rumeurs concernant la décharge de Neemeh

Le ministre de l’Environnement, Nasser Yassin, a écrit sur son compte Twitter: « La question de la décharge de Neemeh fait l’objet d’un suivi avec le Conseil pour le développement et la reconstruction.  »

Pour sa part, le Conseil pour le développement et la reconstruction a publié une déclaration disant le suivant:

« Certains médias et certains réseaux sociaux ont rapporté de fausses informations sur les installations de production d’électricité dans la décharge de Neemeh.

Par conséquent, il est important que le Conseil pour le développement et la reconstruction clarifie les points suivants:

La résolution du conseil des ministres n° 46 du 30/10/2014 a été mise en œuvre.

Le Conseil pour le développement et la reconstruction a commandé un projet de construction d’installations pour produire de l’électricité à partir des gaz émis par la décharge de Neemeh, et pour exploiter et entretenir ces installations pendant une période d’un an.

Les travaux de construction et d’aménagement ont été achevés en 2016 et les travaux d’entretien et d’exploitation ont été achevés en 2017.

Notant que ce contrat a été signé avec « Sukumi Corporation ».

En 2018, le Conseil pour le Développement et la Reconstruction a contracté avec la société « Clean Energy Solution », l’exploitation et la maintenance de ces installations, jusqu’à la date de leur remise à l’Électricité du Liban le 10/05/2021.

Depuis cette date, les installations sont sous la garde de l’Électricité du Liban.

Il n’y a aucun lien entre les tâches d’exploitation et d’entretien des installations de production d’électricité, qui sont sous la garde d’Électricité du Liban.

Et les tâches d’exploitation et d’entretien de la décharge sanitaire de Neemeh, qui est toujours sous la garde du Conseil pour le développement et la reconstruction.