SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 October 2022, Sunday |

Une déclaration « Importante » du « Syndicat des pharmaciens »

Dans un communiqué, le chef du Syndicat des pharmaciens libanais, Joe Salloum, a indiqué que « face à la crise économique catastrophique dont souffre le Liban, un certain nombre d’entreprises ont eu recours, et afin d’alléger le fardeau de cette crise, de licencier certains employés pharmaciens.  »

Il a déclaré: « Les droits du pharmacien sont sacrés, et ils ne sont acceptés pour aucune raison.  »

Il a souligné que « la coopération est nécessaire en ces temps, et se tenir côte à côte est l’une des premières étapes vers une solution radicale qui protège tout le monde des risques auxquels les bureaux scientifiques et les pharmaciens peuvent être exposés ».

Et il a poursuivi: « Le syndicat se réservera le droit d’affronter sans crainte et de prendre toutes les mesures légales pour récupérer les droits qui ont été gaspillés et qui ont été volés en l’absence de loi ou de responsabilité ».