SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 September 2022, Friday |

Une déclaration inattendue de Gebran Bassil à propos de Nasrallah

Le chef du Courant patriotique libre, Gebran Bassil, a confirmé qu’il n’est pas encore candidat à la présidence, ajoutant : « Je ne suis pas candidat tant que je n’ai pas annoncé ma candidature, et c’est ce que je n’ai pas annoncé. »

Dans une interview avec Nayla Tueni, dans une série qui accueille un certain nombre de personnalités, Bassil a déclaré qu’il ne votera pas pour le chef du Mouvement de Marada, Suleiman Franjieh, et « Sayyed Nasrallah ne peut pas me convaincre avec ce dont je ne suis pas convaincu. »

Bassil a refusé de soutenir la candidature des députés Neemat Frem et Michel Mouawad à la présidence, et a estimé que l’élection du commandant de l’armée Joseph Aoun nécessite un amendement constitutionnel.

En réponse à une question sur la possibilité de voter pour le chef du parti « Forces libanaises », Samir Geagea, il a déclaré : « Je ne voterai pas pour lui, et je ne vois pas qu’avec le temps il s’améliore mais plutôt il recule ».

Dans un autre axe, il a renouvelé sa conviction concernant les armes du Hezbollah face à Israël et ISIS, et « pas sur d’autres questions. »

En ce qui concerne les négociations maritimes avec Israël, il a déclaré : « Nous avons terminé l’accord de démarcation, quel que soit le moment, qui, je suppose, se situe avant les élections israéliennes. »

Il a estimé que « le Hezbollah est plus que prêt pour une guerre dont il ne veut pas. »

Sur le plan gouvernemental, il a souligné qu’ « il y a un gouvernement qui sera formé car personne ne veut aller dans l’inconnu. »