SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 December 2022, Sunday |

Une demande du pape François aux politiciens libanais : « Mettez de côté vos intérêts personnels »

Après la fin de sa visite à Bahreïn, le pape François a déclaré que le Liban le fait souffrir, soulignant que le Liban n’est pas un pays, mais que le Liban est un symbole qui a une grande signification, mais qui est actuellement en souffrance.

Il a ajouté dans une interview accordée à Sky News Arabia : « Je ne veux pas dire sauver le Liban, mais je dis soutenir le Liban (…). Aidez le Liban à arrêter son effondrement ».

Le pape a également appelé les politiciens libanais à « mettre de côté leurs intérêts personnels. »

Le pape François a présidé une prière à l’église du Sacré-Cœur de Manama le dernier jour de sa visite à Bahreïn, et il a parlé du Liban, en disant : « Puisque je vois que certains d’entre vous sont originaires du Liban, je vous assure de mes prières et de ma proximité avec votre pays bien-aimé, épuisé et fatigué, ainsi qu’avec tous les peuples qui souffrent au Moyen-Orient. »