SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 December 2022, Saturday |

Une évolution significative du parquet spécial du 4 août…

Le parquet de l’Ordre des avocats de Beyrouth a rapporté à propos de la tragédie du 4 août qu’« une décision préparatoire importante a été rendue par la Haute Cour de justice de Londres dans le cadre du procès intenté par le bureau du procureur de l’Ordre des avocats de Beyrouth (au nom du syndicat et de certains des victimes) contre Savaro Ltd., qui a amené un chargement de nitrate d’ammonium au port de Beyrouth en 2013 à bord du navire Rhosus.

Et il précise dans un communiqué : « Le ministère public avait répondu en janvier 2021 à la tentative de liquidation de cette société au registre du commerce de Londres (Companies House), et correspondu avec le registre du commerce et avec deux représentants britanniques, Margaret Hodge et John Mann, après avoir constaté que le dossier de la société au registre du commerce ne comportait pas d’identité Le propriétaire bénéficiaire ultime – UBO de la société, ce qui constitue une violation grave de la loi et retient les informations nécessaires.

Le 2 août 2021, le ministère public, représenté par l’ancien capitaine Melhem Khalaf, le professeur Nasri Diab et le professeur Shukri Al-Haddad, a intenté une action en justice contre la société Savaro, par l’intermédiaire du cabinet d’avocats international Dechert LLP représenté par l’avocat Camille Abu Suleiman, et ils travaillent tous bénévolement dans ce dossier humanitaire, mettant toutes leurs énergies à la disposition des victimes et du dossier. Le professeur Najib Hajj Shaheen, le professeur Tammam Al-Sahili et le professeur Asaad Najm travaillent également sur ce dossier au sein de l’équipe du ministère public.

L’un des principaux objectifs que les procureurs se sont fixés dans ce procès est de découvrir la vérité, en particulier qui se cache derrière la Savaro Corporation. En effet, dix mois après le début du procès, le Parquet a obtenu une décision d’un juge britannique obligeant l’entreprise à divulguer l’identité du titulaire du droit économique (UBO) ; L’entreprise s’est vu accorder un délai précis pour mettre en œuvre la décision.

Les avocats Nasri Diab et Kamil Abu Suleiman ont souligné l’importance de cette décision qui redonne espoir aux victimes, à quelques semaines de l’anniversaire de l’explosion du 4 août. Le bâtonnier, Me Nader Kasbar, a estimé que le travail diligent du Parquet constitue une garantie pour les victimes, malgré tous les obstacles et retards.