SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 December 2022, Saturday |

Une grande bataille concernant la loi électorale

Si un consensus a été trouvé pour fixer la date de la tenue des élections au 27 mars 2022, la bombe de la loi électorale, selon des sources politiques, est toujours piégée, et sa détonation a été renvoyée à l’Assemblée générale du Parlement, qui devrait se réunir avec le début de la deuxième session ordinaire de la Chambre des représentants, qui débutera mardi le 19 octobre de cette année. L’atmosphère indique une grande bataille qui se prépare dès à présent, notamment sur l’élection des expatriés et la création des six sièges leur appartenant au niveau des six continents, ainsi que sur la proposition d’un amendement constitutionnel visant à réduire l’âge de vote de 21 à 18 ans.

Selon les sources, qui ont parlé à Al-Jumhuriya, la bataille attendue n’est pas destinée à changer l’essence de la loi, d’autant plus que toutes les parties ont acquis la certitude que ce changement n’est pas possible, et il en est de même pour l’abaissement de l’âge de vote, mais plutôt que la bataille sera une bataille de voix fortes, et de gagner la confiance des expatriés, malgré la conscience des responsables de l’impossibilité de créer les six sièges dans cette période, et donc le plus que l’on puisse faire dans ce domaine est de préserver le droit des expatriés à participer au processus électoral, comme ce fut le cas lors des élections de 2018.