SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 December 2022, Sunday |

Une importante demande de tests PCR … et Al-Bizri parle des répercussions de la fermeture générale

Depuis les premières heures du matin, les hôpitaux et les laboratoires ont enregistré une forte demande de tests PCR après les fêtes de fin d’année.

À cet égard, le responsable du Comité national pour le vaccin Corona, Abdel Rahman Al-Bizri, a expliqué que la nouvelle vague de Corona a commencé à apparaître avant les fêtes de fin d’année, et que la plupart des infections auxquelles nous assistons ne sont pas graves, sauf dans certains cas, et que tout le monde doit se faire vacciner.

Il a souligné dans une interview à la radio qu’il est nécessaire de compter le nombre de personnes qui sont obligées d’entrer à l’hôpital et aux soins intensifs, et pas seulement le nombre de personnes infectées. Quant à la fermeture, elle présente des avantages et des inconvénients, car elle réduit la propagation du virus, mais elle est temporaire et a des répercussions économiques, éducatives et sociales.

Pour sa part, une source ministérielle a révélé que la décision de fermeture générale pour limiter la propagation du virus Corona a été discutée lors de réunions entre les parties concernées, mais la tendance jusqu’à présent est de ne pas fermer tant que la situation sanitaire est acceptable et que les hôpitaux sont en mesure d’accueillir les personnes infectées, et que les symptômes de la plupart d’entre elles sont légers, d’autant plus que la situation économique ne permet pas la fermeture.

La source a souligné que le principal problème réside dans le faible pourcentage de vaccinés, malgré les campagnes qui ont lieu.