SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 17 October 2021, Sunday |

Une invitation de Hamad Hasan aux organisations internationales… Qu’a-t-il dit ?

Le ministre de la Santé publique du gouvernement intérimaire, Hamad Hassan, a tenu une réunion au ministère de la Santé publique, qui comprenait des représentants de diverses organisations des Nations Unies et internationales opérant au Liban.

La réunion a porté sur les répercussions dangereuses de la crise actuelle sur la situation sanitaire au Liban, qui se traduit notamment par la perte de la plupart des médicaments, notamment ceux contre le cancer et les maladies chroniques.

Le ministre Hassan a noté « le partenariat existant entre le ministère et les organisations internationales, qui a permis de faire face à la crise de Corona », soulignant « l’importance de poursuivre ce partenariat ».

Il a appelé « ces organisations à organiser les dons fournis par les donateurs, afin qu’une partie d’entre eux soit allouée pour couvrir le soutien à la sécurisation des priorités en matière de drogue à travers la Banque du Liban, ce qui conduit à une protection contre la drogue pour les Libanais, ainsi que pour les résidents sur le territoire libanais. . »

Il a été convenu de « créer un comité de travail composé de représentants du ministère de la Santé et d’organisations internationales pour élaborer un plan d’urgence et une liste de médicaments urgents, à condition que les propositions qui ont été soumises pour trouver un mécanisme qui accélère l’entrée des médicaments médicaments à la douane pour répondre aux besoins urgents, seront effectués.

Shanqeeti

Le représentant de l’Organisation mondiale de la santé au Liban, Iman Al-Shanqiti, a déclaré : « L’Organisation mondiale de la santé continue de fournir des médicaments chroniques aux centres de soins de santé primaires », notant que « le Coordonnateur spécial adjoint des Nations Unies au Liban et de l’aide humanitaire La coordinatrice, Najat Rushdi, discute de la situation sanitaire au Liban avec les ambassadeurs des pays en préparation de la conférence des pays donateurs attendue ce mois-ci en France.

Elle a demandé au ministère de la Santé de préparer un plan d’action intégré à travers lequel les priorités sont fixées.

Moko

À son tour, le représentant de l’UNICEF Yuki Muku a souligné que « l’organisation soutient actuellement le ministère de la Santé publique en fournissant du mazut à l’hôpital Hariri ».

González

Le représentant de la Banque mondiale, Ronald Gonzalez, s’est également dit « prêt à discuter du financement de l’achat de médicaments par le biais du prêt de la Banque mondiale ».