SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 December 2022, Saturday |

Une journée de méditation et de prière pour le Liban

Le pape François a salué à la maison de Santa Marta au Vatican les chefs des églises du Liban à l’occasion de la « Journée de méditation et de prière pour le Liban », qu’il a convoquée dans un discours qu’il a prononcé après la prière de « l’Angélus », le le 30 mai dernier.

Un communiqué publié par la Maison de la presse du Saint-Siège a déclaré que le pape avait déclaré qu’il « rencontrerait au Vatican le 1er juillet les dirigeants des communautés chrétiennes du Liban ».

Le déclaration indiquait : « Le Saint-Père a ajouté qu’il confie cette intention à l’intercession de la Bienheureuse Mère de Dieu dans le sanctuaire de Harissa, et à partir de ce moment, je vous demande d’accompagner la préparation de cet événement d’une prière de solidarité pour ce bien-aimé pays. »

Tout le monde a ensuite marché de la maison Sainte-Marthe à la Basilique Saint-Pierre, où il y a eu une pause de prière : « Notre Père ».

La « Journée de méditation et de prière pour le Liban » comprend trois séances à huis clos au Palais apostolique du Vatican : la première à dix heures du matin, la seconde à 11 heures et la troisième à 14 heures.

Et on rappel, qu’ Aujourd’hui, une prière collective pour le Liban a commencé dans la basilique Saint-Pierre, dirigée par le pape François, et comprenait dix responsables ecclésiastiques au Liban : 6 représentant l’Église catholique, 3 représentant les Églises orthodoxes et un représentant l’Église évangélique.

Le pape François s’est adressé aux croyants réunis en disant : « Je vous invite à prier pour que le Liban se relève de la crise dangereuse qu’il traverse et qu’il montre au monde son visage, le visage de la paix et de l’espoir. »

Et Le cardinal Leonardo Sandri, chef de la Congrégation pour les Églises orientales, a déclaré : « Seul Dieu est capable d’aider le Liban à sortir de la crise.

Le Conseil des évêques d’Italie a appelé toutes les églises et tous les citoyens à allumer des bougies le soir et à sonner les cloches à l’intention du Liban, coïncidant avec la « Journée de méditation et de prière pour le Liban ».

Le pape François a écrit sur son compte personnel, Twitter, mercredi : « J’invite tout le monde à s’unir spirituellement à nous dans la prière afin que le Liban se relève de la crise dangereuse qu’il traverse. »