SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 1 December 2022, Thursday |

Une lettre de l’Association des déposants au FMI

L’Association des déposants a envoyé une lettre au Fonds monétaire international, dans laquelle elle a souligné les principaux points.

Les principaux points de cette lettre sont les suivants:

– La dette publique: La nécessité d’atténuer et de déduire la dette publique, ce qui conduit à stimuler le développement et la stabilité économiques futurs.

– L’espace budgétaire: Créer un espace budgétaire suffisant pour la reprise économique et la protection sociale, en supprimant le secret bancaire, en améliorant la collecte des impôts, en introduisant un impôt sur la fortune et en évoluant vers des impôts progressifs.

La répartition des pertes et renflouement: Adopter des conditions équitables dans le processus de renflouement conformément aux normes internationales, y compris l’élimination des ratios d’actionnariat existants, la modification de la gestion bancaire et de la gouvernance interne, ainsi que la mise en œuvre des principes habituels de répartition des pertes dans le cadre des principes TLAC mondiaux.

– La protection et l’indemnisation: protection des petits déposants jusqu’à 250 000 dollars américains, et cela s’accompagne d’un processus de sauvetage progressif pour les plus gros déposants.

– L’association a également suggéré la possibilité de sauver certains déposants qui ne sont pas protégés légalement, par la distribution de bénéfices, de compensations administratives et de futurs bénéfices bancaires, à condition que les conditions de remboursement des fonds et d’autres conditionnées par les conditions économiques et sociales soient remplies.

– Change de devises: un rejet explicite et explicite des transferts forcés ou involontaires de dépôts en devises conformément au rejet de la politique illégale de taux de change multiples.

– La recapitalisation: la recapitalisation appropriée des banques commerciales et de la Banque du Liban pour permettre au secteur financier de contribuer à la future reprise économique et à la stabilité macroéconomique.

– La privatisation: Le report des discussions sur la privatisation de tout actif public jusqu’à ce que les conditions réglementaires appropriées soient remplies.

– La réforme de la fonction publique: Retarder les coupes dans la fonction publique après l’intégration des contractuels, jusqu’à ce qu’une réforme globale du secteur public soit approuvée.

– La modernisation financière: Introduction de systèmes bancaires modernes pour permettre aux coopératives financières, aux transferts électroniques et aux systèmes de garantie des dépôts.

– La conformité: L’engagement du Liban envers le Comité de Bâle sur le contrôle bancaire (CBCB) et la surveillance par le biais du programme d’évaluation de la conformité réglementaire du BCBS (RCAP).