SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 September 2022, Tuesday |

Une nouvelle crise de la farine ?

La Fédération des syndicats des boulangeries et fours du Liban a annoncé, dans un communiqué, que les difficultés et les problèmes augmentent chaque jour, à commencer par les coupures d’électricité, les prix des carburants, notamment le diesel, et le coût et les matériaux utilisés dans la fabrication du pain, et maintenant « nous sommes confrontés à la question de la diminution du volume des livraisons de farine, qui a commencé à être inférieur à ce qu’il était au cours de la semaine dernière. »

La fédération a souligné que « les raisons de la pénurie de farine sont dues à l’incapacité de la Banque du Liban à payer le prix du blé importé, ce qui a conduit à la fermeture d’un certain nombre de moulins produisant de la farine, et donc à la réduction du volume des quantités livrées aux boulangeries des moulins en activité. »

La fédération a demandé : « Pourquoi la Banque du Liban tarde-t-elle à payer le prix du blé importé, et que feront les responsables face au problème qui se présente, et où est le comité ministériel chargé du dossier de l’économie et de la vie ? »

Elle a souligné : « Les boulangeries et les pâtisseries ne peuvent pas continuer à la lumière de l’instabilité de l’approvisionnement en farine et des autres difficultés qui s’accumulent jour après jour ».

La fédération a conclu : « La Fédération des syndicats des boulangeries et fours du Liban souligne la nécessité d’accélérer la mise en place de solutions à cette crise avant qu’il ne soit trop tard. »