SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 January 2023, Sunday |

Une nouvelle crise s’ajoute au Liban… et le gouvernement est absent!

Le chef du Syndicat des travailleurs et distributeurs du secteur du gaz et des fournitures au Liban, Farid Zainoun, a estimé : « La poursuite du ministère de l’Énergie et de l’Eau pour déterminer les redevances pour la distribution de bouteilles de gaz d’une valeur de de la hausse du bidon de fioul et de sa perte du marché, qui oblige les distributeurs à l’acheter au prix de 300000 livres, nous obligera à annoncer La grève générale dans le secteur de la distribution de gaz, afin de préserver les intérêts des distributeurs, surtout après avoir enregistré des pertes quotidiennes en raison de l’injustice et de l’écart grandissant entre les redevances officielles et le coût réel de la distribution du gaz.

Zainoun a appelé le ministre de l’Énergie et de l’Eau Walid Fayyad, dans un communiqué, à « aborder ce problème et le reste des obstacles auxquels sont confrontés les distributeurs de bouteilles de gaz comme suit:

A – Augmentation des redevances de 8000 à 20000 selon l’étude remise par le syndicat aux Ministères de l’Energie et de l’Eau, et des Transports et Travaux.

B – Exiger des stations qu’elles vendent du gazole aux distributeurs de bouteilles de gaz au prix officiel, sachant que la plupart des stations s’abstiennent de vendre du gazole aux distributeurs.

C- Augmenter la redevance des propriétaires de magasins de garantie et de stations qui vendent des bouteilles de gaz de 500 livres à 5000 livres, d’autant plus qu’un grand nombre de propriétaires de magasins de sourcing refusent de recevoir des bouteilles de gaz et les vendent à cause des redevances fixées à 500 livres , et cette affaire encourage la mise en place d’un marché noir dans ce secteur.

C- Poursuivre le processus de remplacement des anciennes bouteilles par des neuves conformément à l’arrêté du Ministère de l’Energie et de l’Eau n°175/2016, sachant que les fonds alloués pour le processus de remplacement sont sur le compte du ministère et sont estimés à 50 milliards de livres.

Zainoun a appelé le ministre Fayyad à « prendre une initiative rapide pour régler ces problèmes, qui ne demandent qu’à lui de prendre une décision afin d’éviter cette crise qui commence à se profiler à l’horizon ».