SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 31 January 2023, Tuesday |

Une réunion de l’Union des municipalités de Tyr pour discuter de l’interruption du carburant diesel…

L’Union des municipalités du district de Tyr a tenu une réunion d’urgence au Centre culturel Bassel Al-Assad à Tyr, au cours de laquelle ils ont discuté de l’interruption du carburant diesel, qui menace désormais tous les secteurs vitaux et de services du district.

Les discussions ont porté sur « l’arrêt du carburant diesel et l’impossibilité pour quiconque de l’obtenir sauf sur le marché noir ».

Les participants ont appelé à « trouver une solution à la crise du diesel, mettre fin au monopole et parvenir à une répartition équitable des quantités, qui sont livrées aux distributeurs agréés par le ministère de l’Énergie et aux entreprises privées ».

Une vision a été élaborée à partir de plusieurs points, sur lesquels les participants se sont mis d’accord, notamment:

« La formation d’un comité chargé de suivre le dossier de la crise résultant de la pénurie de diesel et de prendre les contacts nécessaires avec le ministère de l’Énergie et les références politiques pour trouver la solution appropriée. »

La solution a également été visualisée à partir de plusieurs points:

« Il commence par travailler avec les autorités concernées, en soumettant des déclarations selon un échéancier qui détermine le besoin de chaque ville en quantité de diesel pour les générateurs des abonnements électriques et les stations de pompage qui alimentent les villages en eau.

Et demander aux forces de sécurité de soutenir les réservoirs, des installations pétrolières du ministère de l’Énergie, et des sociétés d’importation privées, et de les remettre aux municipalités.

Les participants ont également exigé « la livraison de diesel, au prix officiel approuvé par le ministère de l’Énergie et le ministère de l’Économie, afin que le citoyen n’ait pas à payer la facture d’abonnement plus de trois fois, ce qui menace la sécurité sociale.  »

Ils ont également appelé le ministère de l’Énergie à « livrer quotidiennement aux municipalités un calendrier des quantités livrées des installations et des sociétés de distribution et la destination à laquelle les réservoirs sont censés atteindre ».

La réunion a également appelé à « garantir une part pour la justice de Tyr, qui est importée par des entreprises privées, dont la part sur le marché noir est d’environ 70 %, et à ne pas faire peser la charge sur les installations de Zahrani, qui font leur plein devoir. «