SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 January 2023, Saturday |

Une réunion d’urgence au ministère de la Défense et une mise en garde contre la situation sanitaire!

La vice-Premier ministre, la ministre de la Défense et la ministre par intérim des Affaires étrangères et des Emigrants du gouvernement intérimaire, Zeina Akar, a tenu une réunion d’urgence au ministère de la Défense nationale avec les personnes concernées par le secteur de la santé au Liban à la lumière de l’effondrement sanitaire.

Akar a mis en garde contre la situation sanitaire actuelle en déclarant:
« Aujourd’hui, nous sommes face à face avec l’effondrement de ce secteur, car les soins médicaux sont en danger et nous faisons face à une exposition sanitaire après que le Liban a été l’hôpital de l’Est. Et il est interdit de voir un patient demandant l’aide et se tenir devant un hôpital et ne pas les recevoir. »

Elle a demandé:  » Où est la conscience de chacun dans la crise que le Liban traverse? Et vous n’êtes pas prêt à sacrifier et à mélanger les responsabilités les uns avec les autres et avec la BDl, alors que nous demandons à la communauté internationale de nous aider et que nous ne voulons pas nous aider? »

Les participants ont présenté la situation sanitaire dans le pays et les problèmes les plus importants qui menacent la sécurité des citoyens et mettent en danger leur santé, notamment:
• Ne pas admettre d’urgence des patients dans les hôpitaux
•Défaut de recevoir des patients de l’armée et des services de sécurité dans les hôpitaux
• Ne pas recevoir de patients dialysés
• Grave pénurie de matériel, de fournitures médicales et d’implants
•Report des chirurgies d’urgence
•Arrêt des tests dans les laboratoires
• Le problème de la subvention du matériel médical par la Banque du Liban
• Garants, paiement des cotisations et émission des tarifs
• Grave pénurie de personnel médical et infirmier

La réunion s’est conclue en remerciant les médecins et les infirmières qui luttent toujours dans les hôpitaux et dans l’exercice de leurs fonctions médicales et humanitaires, en plus de remercier les entreprises de fournitures médicales et de médicaments qui se sont toujours engagés jusqu’à présent au tarif subventionné à 85 % de la Banque du Liban par rapport aux 15% non subventionnés.La réunion a également lancé un appel humanitaire à d’autres entreprises qui ne se sont pas engagées à se tenir aux côtés du pays et des citoyens afin de sauver le Liban.

Les participants ont appelé à la nécessité de suivre et de mettre en œuvre les recommandations qui ont été convenues, à savoir:
1. Admettre tous les patients à l’hôpital et ne pas les laisser devant leur porte sans hospitalisation.
2. Tenir des réunions successives sur une période de trois jours, à partir du lundi suivant, dans le bâtiment de la sécurité sociale pour tous les garants du gouvernement, les agences militaires et de sécurité, pour proposer des solutions radicales, dont les plus importantes sont :
•Etudier la proposition de modification des tarifs hospitaliers et médicaux pour les médecins et les hôpitaux
• Etudier la proposition de modification de la réglementation des fournitures médicales, notamment les implants
• Etudier la modification qui inclura les nouveaux tarifs et comment fournir les financements nécessaires pour couvrir les augmentations qui seront approuvées.
• Soumettre les résultats des réunions au Vice-Premier Ministre, au Ministre de la Défense et à la Ministre par intérim des Affaires étrangères et des Expatriés dans l’administration des affaires, Zeina Akar, pour faire les efforts nécessaires avec les parties concernées