SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 January 2023, Saturday |

Une réunion ministérielle au Sérail

Une « atmosphère calme et sobre » a dominé la réunion consultative ministérielle qui s’est tenue au Grand Sérail à l’invitation du Premier ministre par intérim Najib Mikati.

Alors qu’il a été rapporté que le ministre Khoury avait initialement refusé de participer au comité, mais sous la pression des ministres, il est revenu et a accepté de participer.

Il a également été convenu que le Comité ministériel du Quatuor se réunirait demain à dix heures du matin, pour déterminer les questions nécessaires et inutiles, et le mécanisme de publication des décrets.

Il fut également convenu entre les ministres réunis au Sérail que le gouvernement avait démissionné mais qu’il pourrait tenir des sessions en vertu de la constitution si nécessaire.

Alors que le ministre de la Défense Maurice Sleem et le ministre des Affaires sociales Hector Hajjar faisaient partie de ceux qui ont proposé des décrets itinérants et des décisions exceptionnelles pour gérer les affaires des citoyens, selon les informations de mtv.

Dans l’information également, que le ministre Hajjar a fait une intervention en séance dans laquelle il a exprimé son refus de tenir des séances gouvernementales, estimant que toute séance ne se tient qu’en cas d’extrême nécessité et lorsque cela est nécessaire, exceptionnel et pacte.

MTV a également rapporté qu’un large éventail de dialogues au sein de la réunion portait sur la question de la définition de la nécessité. Hajjar a déclaré à Mikati : « Nous avons réduit l’ordre du jour de 600 à 300 à 65 à 35 à 24, et si nous étions un peu plus serrés , il serait devenu 4, alors qui détermine la nécessité et sur quelle base ?

Il convient de noter que la session consultative ministérielle demandée par Mikati s’est tenue en présence de 19 ministres, tandis que le ministre des Finances Youssef Khalil, le vice-Premier ministre Saadeh Al-Shami, la ministre du Développement administratif Najla Al-Riyashi et le ministre de la Santé Firas Abyad en étaient absents.

Dans ce contexte, le ministre de l’Éducation, Abbas al-Halabi, a indiqué que le principe qui régit le travail du Conseil des ministres et des institutions constitutionnelles dans le pays est la constitution et le mécanisme du travail du Conseil des ministres, qui a été stipulé par décret pris en Conseil des ministres.