SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 July 2022, Sunday |

Une réunion pédagogique… Quoi de neuf dans les examens officiels?

Le ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur Abbas Al-Halabi a présidé une réunion élargie dans la salle de théâtre du ministère.

Le ministre a placé l’auditoire dans l’atmosphère et les résultats de sa visite à Londres et de sa participation à la Conférence mondiale des ministres de l’éducation et des personnalités internationales qu’il y a rencontrées, révélant que l’éducation reste une priorité des préoccupations internationales pour le Liban, et que la communauté internationale est convaincu que le processus éducatif au Liban est un processus essentiel.

Il a souligné que les examens officiels sont prêts à être mis en œuvre sur le plan pédagogique et logistique, après une année académique acceptable culminée par les sacrifices des professeurs.

Ensuite, le Syndicat des enseignants et les chefs des associations d’enseignants et de professeurs se sont exprimés et ont confirmé leur volonté de passer les examens officiels pour les certificats généraux intermédiaires et secondaires dans ses quatre branches et les masters de l’enseignement professionnel et technique.

Le directeur général de l’éducation, Imad Al-Ashkar, a expliqué les préparatifs logistiques pour la préparation des brochures, de l’encre et des fournitures, soulignant le doublement des salaires de supervision par une décision signée par les ministres de l’éducation et des finances.

Il a souligné que les efforts sont prometteurs auprès des bailleurs de fonds pour obtenir un appui en dollars pour permettre aux observateurs de venir dans les centres.

Le Père Nasr a parlé de la préparation aux examens officiels, exprimant sa gratitude aux enseignants de l’enseignement public et privé pour avoir obtenu ce bénéfice national deux ans après le déclenchement de l’épidémie.

Les professeurs ont exigé que compte tenu du fait que le centre d’examen soit géographiquement proche du lieu de résidence du professeur superviseur afin de réduire les frais de transport, et il a promis d’attirer les chefs des districts éducatifs sur cette question.