SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 September 2022, Thursday |

Une série de condamnations pour crimes dans la vallée de la Bekaa avec plusieurs délits

La quatrième chambre du tribunal pénal de la Bekaa, dirigée par le juge Ali Araji, a rendu une série de décisions par contumace contre les personnes accusées de trafic de drogue, de faux en monnaie, d’enlèvement et de possession d’armes sans permis.

Le premier verdict prononcé contre l’accusé, Musa Safwan (Libanais), a infligé une peine de travaux forcés pour une période de six ans et une amende de deux millions de livres, sur la base des articles 440, 443 et 201 du Code pénal, pour avoir commis le crime d’avoir tenté de promouvoir la fausse monnaie, et le tribunal a décidé de le retirer des droits civils.

Dans la deuxième décision, le tribunal a condamné l’accusé, Omar Dalla, (Liban) à la réclusion à perpétuité avec travaux forcés après avoir été contraint à la prison, conformément aux articles 569, 639 et 640 du Code pénal, et aux articles 72 et 73 de la Loi sur les armes et munitions, pour avoir commis le crime d’enlèvement par la force des armes, et décidé de le retirer de ses droits civiques.

Le troisième jugement a condamné à perpétuité l’accusé, Basil Jaafar (Liban), qui s’était caché, lui a payé les frais et dépenses, et l’a obligé à remettre une Kalachnikov dans un délai d’un mois, à peine de payer dix millions de livres libanaises en cas de défaut, selon les articles 335, 569, 569/201 et 636/257 du Code pénal, pour crime de constitution de bande, séquestration et détention d’armes sans permis.

Quant au quatrième jugement, il a été rendu à l’encontre de l’accusé, Ali Al-Qassab (libanais), et a infligé une peine d’emprisonnement à perpétuité avec travaux forcés et une amende de 50 millions de livres libanaises, en plus des frais et honoraires, conformément à Article 125 de la loi sur les stupéfiants pour crime de trafic de stupéfiants.