SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 12 August 2022, Friday |

Une session parlementaire bientôt…Voici le contenu de son programme

Après Aïd al-Adha, plus précisément dans la deuxième moitié de la semaine prochaine, le Parlement tiendra une session parlementaire pour étudier et approuver un certain nombre de projets et propositions de loi relatifs au plan de redressement financier et aux réformes requises dans ce contexte, notamment de la part du Fonds monétaire international afin de donner une aide au Liban pour se sortir de la crise financière.

On suppose que cette session sera précédée, et avant qu’elle ne soit convoquée, d’une réunion du bureau du Conseil, présidé par le président du Parlement, Nabih Berri, afin de déterminer l’ordre du jour. Le membre de la commission, le député Michel Moussa, a déclaré à Al-Markazia qu’il n’avait encore été informé de rien à cet égard, considérant que l’ordre du jour de la session est connu et peut être résumé comme suit :

Le budget général dont la commission des finances et du budget est supposée compléter l’étude et le projet définitif afin que les députés puissent le discuter et l’approuver, d’autant plus qu’il n’est plus permis de dépenser selon la règle des douze mois, ce qui a suscité de nombreuses objections.

Ouverture de crédits supplémentaires afin de financer certains projets de vie urgents requis par le processus général de l’État.

Le projet de contrôle du capital, longtemps attendu et qui a suscité beaucoup de controverses et de plaintes dans les médias, reste un besoin urgent malgré ce que l’on dit être trop tard pour lui, mais il est nécessaire de l’approuver en raison du grand nombre de demandeurs.

La loi sur le secret bancaire, qui nécessite quelques modifications nécessaires au niveau local et externe, qui constituerait un régulateur de l’argent public et serait conforme aux lois internationales, notamment en ce qui concerne la lutte contre la contrebande et le blanchiment d’argent.

Enfin, le plan de relance est censé être discuté en détail afin d’identifier les orientations futures de l’économie libanaise.