SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 22 October 2021, Friday |

Votez bien.. Al-Rahi : Toutes les immunités tombent devant le sang des victimes et des martyrs

Le patriarche maronite, le cardinal Mar Bechara Boutros Al-Rahi, a appelé le peuple libanais à voter, surtout que le nouveau parlement élira un président.

Al Rahi a dit depuis le port de Beyrouth : « Ayez confiance et croyez en Dieu, car Dieu vous aime, souffre avec vous, vit en vous et soulage vos peines. Le 4 août dernier, Jésus était sur la croix avec nous, et aujourd’hui il nous appelle à la résurrection. »

Il a ajouté : « Le discours du pape François vient ce matin panser les plaies des familles des victimes, des blessés et des affligés, et de tous les Libanais, et il dit en cet anniversaire : Je tourne mes pensées vers vous, et aujourd’hui j’adresse avec vous un appel à la communauté internationale, en demandant d’aider le Liban avec des actions et des initiatives concrètes, et pas seulement avec des mots. »

Al-Rahi a appelé les frères et sœurs manifestants à éviter la violence, les expressions abusives, les attaques contre les institutions et les biens publics et privés, et à ne pas attaquer l’armée et les forces de sécurité.

Il poursuit : « Nous sommes venus prier pour Beyrouth, une ville où les religions se rencontrent, et nous nous tenons ensemble humbles entre la destruction, allumons la torche de l’espoir et de l’avenir, et écrivons une nouvelle histoire pour les générations. »

Il a exigé la vérité et la justice, et la terre restera en émoi à cet endroit jusqu’à ce que nous sachions ce qui s’est passé dans le port de Beyrouth.

Il a souligné que la justice est la demande de tout le peuple libanais, et nous voulons savoir qui a apporté les nitrates, pour qui et en quelle quantité, vers où ils ont été envoyés, qui connaissait leur danger et les a négligés, qui lui a demandé de les négliger, et qui les a fait exploser ?

Il a également appelé le pouvoir judiciaire à punir les coupables et à acquitter les innocents et les déficients. Les fonctionnaires se soustraient aux enquêtes sous prétexte d’immunité, et le peuple ne veut pas de pétitions mais des faits.

Il a souligné qu’il est du devoir de toute personne appelée à témoigner de se présenter devant la justice sans prétextes ni arguments et sans attendre la levée de l’immunité. Toutes les immunités tombent devant le sang des victimes et des martyrs, et il n’y a pas d’immunité contre la justice.

Il a souligné que nous sommes ici pour déclarer notre loyauté à Beyrouth en la reconstruisant avec sa beauté et son héritage.

Il a lancé un appel aux responsables pour former un gouvernement de salut et de réforme, mais malheureusement, il n’y a pas de réponse, comme si aucune personne ne mourait de faim, qu’aucun port n’avait explosé et qu’aucun pays ne s’effondrait.

Il a appelé à la convocation d’une conférence internationale déclarant la neutralité du Liban et affirmant la détermination du peuple libanais à changer par le système démocratique, la révolution civilisée pacifique et le port qui nous a unis.