SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 October 2022, Monday |

Washington impose des sanctions aux personnes qui financent le Hezbollah en Guinée

Aujourd’hui, vendredi, le département du Trésor américain a annoncé l’imposition de sanctions aux personnes qui financent le Hezbollah libanais en Guinée, dans le but de perturber son réseau d’affaires en Afrique de l’Ouest.

Le sous-secrétaire du département du Trésor chargé du terrorisme et des renseignements financiers a déclaré que le département du Trésor continuait à identifier les hommes d’affaires qui soutiennent les activités déstabilisatrices du Hezbollah par le biais de pots-de-vin et d’autres activités de corruption.

Il a également annoncé l’inscription des deux hommes d’affaires libanais, Ali Saadeh et Ibrahim Taher, sur une liste de sanctions pour avoir fourni une aide matérielle et financière au Hezbollah.

Le département d’État américain avait confirmé plus tôt que les États-Unis étaient déterminés à faire obstacle aux activités du Hezbollah, y compris aux tentatives d’échapper aux sanctions, avertissant que « les actions du Hezbollah menacent la sécurité, la stabilité et la souveraineté du peuple libanais. »

3 hommes d’affaires libanais

Il convient de noter qu’en janvier dernier, les États-Unis ont imposé des sanctions à 3 hommes d’affaires liés au Hezbollah libanais, affirmant que leur activité consistant à faciliter les transactions financières de la milice soutenue par l’Iran exploite les ressources économiques du Liban à un moment où le pays traverse une crise.

Et le département du Trésor américain a déclaré dans un communiqué qu’il avait ajouté Adel Diab, Ali Mohammed Al-Dawn, Jihad Salem Al-Alam et leur société, Dar Al-Salam Travel and Tourism, à sa liste de sanctions.

Il a également ajouté que « grâce à des hommes d’affaires tels que ceux identifiés aujourd’hui, le Hezbollah accède à un soutien financier par le biais du secteur commercial légitime afin de financer ses actes terroristes et ses tentatives de déstabilisation des institutions politiques libanaises. »