SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 October 2022, Wednesday |

Yassine: La nomination de la Commission anti-corruption fait partie du processus de redressement

Le ministre de l’Environnement, Nasser Yassine, a tweeté sur son compte Twitter: « Demain, l’ordre institutionnel reviendra, à commencer par la discussion du projet de loi du budget de l’année 2022. Mais il y a un point à l’ordre du jour très important, qui est la nomination et l’activation de la Commission nationale anti-corruption, qui fait partie intégrante de la voie de redressement que le gouvernement libanais doit suivre. »

Il a ajouté: « La Commission nationale anti-corruption sera nommée selon un mécanisme innovant et complexe pour permettre l’établissement d’un équilibre dans le processus de nomination, qui fortifie le processus d’une manière sans précédent contre les quotas et le clientélisme, car il a donné aux juges le droit d’élire directement les juges retraités avec un degré d’honneur, et cela a déjà été fait. »

Et il a poursuivi: « Le Conseil des ministres aura le choix des quatre autres, et la sélection est limitée à ceux qui ont une maîtrise ou plus et une expérience d’au moins 10 ans dans des domaines de spécialisation spécifiques, exclusivement parmi les candidats présentés par 4 parties: les deux Ordres d’avocats, le Syndicat des Experts Comptables et l’Autorité de Contrôle des Banques et le Ministère du Développement Administratif. »