SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 December 2022, Friday |

La Chine exporte une « nouvelle souche » de Corona dans le monde entier !

Dans un nouveau développement lié à la pandémie de Corona et à ses mutants en cours, le ministère russe de la santé a annoncé que la souche « omicron cachée », qui s’est répandue en Chine et en Allemagne, pourrait devenir la souche dominante dans le monde.

Selon les virologues, les personnes infectées par l' »omicron caché » perdent leur capacité à sentir. De nombreuses infections ont été détectées en Chine et en Allemagne, et l’on pense que la cause la plus probable est constituée par les immigrants qui ne sont pas immunisés contre la maladie.

« En raison des taux d’infection élevés, la sous-variante BA.2 de l’Omicron a des chances de devenir bientôt la souche dominante », déclare Mikhail Murashko, le ministre russe de la santé. Un nombre record de cas a été enregistré en Allemagne ces derniers jours. Lundi, les autorités chinoises ont également annoncé une épidémie record dans des dizaines de villes chinoises. Dans la plupart des cas, l’infection est déterminée par le sous-type BA.2 omicron.

Pour sa part, Li Jinming, directeur adjoint du Centre national des laboratoires cliniques de la Commission nationale de la santé, a expliqué : « La quarantaine comprend les personnes isolées chez elles, celles qui viennent de l’étranger, ainsi que celles qui ont été en contact avec elles. Autrement dit, toutes ces personnes doivent rester chez elles. Pendant cinq jours consécutifs, elles subiront un test de dépistage du coronavirus. Et la quarantaine sera levée pour toutes les personnes dont le test est négatif. »

Le médecin russe Evgeny Timakov, spécialiste des maladies infectieuses, souligne que les symptômes de « l’omicron caché » sont similaires à ceux d’un empoisonnement, car ce virus se multiplie contrairement aux souches précédentes dans l’estomac. Le patient perd également son odorat et souffre de maux de gorge, d’enrouement et de troubles digestifs.

Et Alexander Ginsburg, directeur du Centre russe de microbiologie « Gamaleya », confirme : « Les anticorps qui apparaissent après la vaccination avec le vaccin « Sputnik V » protègent également contre cette souche. Le mélange d’anticorps, dont nous avons maintenant commencé les essais cliniques, contrairement à tous les autres mélanges d’anticorps, protège également contre la nouvelle souche. »