SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 6 February 2023, Monday |

Le lait maternel des femmes infectées par le coronavirus porte les anticorps anti-covid.

Les recherches et les études sur le CORONAvirus émergent se poursuivent, une étude récente prouvant que le lait pour les mères infectées par le coronavirus n’a pas du tout les effets du virus, mais au contraire peut transmettre des anticorps.

Selon une étude menée par l’organisme de recherche de l’État espagnol, le lait pour les mères atteintes du Covid-19 n’a pas de traces du virus, mais est à son tour un porteur d’anticorps, et donc recommandé l’allaitement maternel même en cas d’infection.

L’étude, menée dans le cadre d’une initiative du Conseil suprême de la recherche scientifique et d’un hôpital universitaire de Valence appelé Milk Corona, a également montré qu’aucun des échantillons de lait maternel analysés ne contenait les effets de l’ARN du coronavirus, a expliqué la chercheuse Maria Carmen Collado, en charge du projet.

Par ailleurs, selon l’AFP, les échantillons en question contenaient des anticorps produits par le corps de la mère « indiquant que le lait maternel est un outil porteur d’anticorps ».

Les résultats ont également montré la présence d’anticorps dans le lait maternel chez 75 femmes ayant reçu les vaccins Pfizer, Muderna et AstraZeneca, et tous les échantillons contenaient des anticorps à des niveaux variant selon le vaccin.

L’étude a également montré que le lait des femmes qui ont reçu une dose unique de vaccin après une infection par le VIH et le lait pour les femmes qui ont reçu deux doses de vaccin sans covid contenaient le même niveau d’anticorps.