SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 December 2021, Sunday |

Nouveau centre découvert en Inde qui contient l’un des virus les plus dangereux au monde

Le virus CORONA continue de terroriser le monde, nouveau à ce qu’une étude en Inde a trouvé sur l’épidémie de Nipah, l’un des virus les plus dangereux au monde, chez deux espèces de chauves-souris dans l’État indien du Maharashtra.

Un article publié dans l’Indian Journal of Infectious Diseases and Public Health a confirmé que des experts de l’Indian Council for Medical Research (ICMR) ont découvert l’ARN et les anticorps du virus depuis mars 2020 dans des échantillons prélevés sur 80 chauves-souris Rousettus leschenaultii et Pipistrellus dans une grotte de la région du Mahablishore.

Il s’agit du premier cas de surveillance de l’infection des chauves-souris Rousettus leschenaultii par le virus Nibah, ce qui soulève des inquiétudes quant au risque de propagation d’infections graves à l’intérieur et à l’extérieur de l’Inde, d’autant plus que de nouveaux cas ont été détectés à proximité de grandes communautés.

Les experts ont déclaré que leur nouvelle découverte nécessite des études supplémentaires.

L’OMS a classé Nipah parmi les 10 virus les plus dangereux au monde, et il n’existe toujours pas de médicament, avec un taux de mortalité compris entre 40 et 75%.

Le virus a été transmis à l’homme par l’estomac vide d’animaux infectés qui le laissent sur les fruits.

La première infection par le virus nipah en Inde a été enregistrée en 2001, et le pays a depuis connu quatre séries d’épidémies, dont les deux dernières se sont produites au Kerala.

Le Dr Bragta Yadav de l’Institut national indien de virologie a déclaré qu’aucune des espèces de chauves-souris dans l’État du Maharashtra n’avait auparavant montré d’exposition au virus Nipah, et nipah était connu pour être dangereux, car il n’y avait pas de médicament ou les vaccins et la mortalité chez les personnes vivant avec le VIH sont élevés, tandis que le taux de mortalité (CFR) chez les patients atteints de COV est de 1 à 2%, le taux de mortalité pour Nipah se situe entre 65 et 100%.

Il a ajouté que le virus nipah est sur la liste de l’OMS des 10 principaux agents pathogènes au Bangladesh, en Malaisie, en Inde et à Singapour en tant que pays où l’épidémie s’est produite, et a été identifié pour la première fois en Malaisie en 1998-1999 pendant la propagation de l’encéphalite est similaire entre les porcs et les éleveurs de porcs, et le taux de létalité a été observé à 40% à l’époque, en Inde, il y avait quatre flambées de Nipah avec un taux de CFR de 65-100%, selon Al Arabiya.