SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 October 2021, Thursday |

Un espoir pour le traitement des patients atteints de la maladie de Parkinson

Des chercheurs américains ont annoncé une nouvelle façon de traiter les patients atteints de la maladie de Parkinson.

Des chercheurs de l’Université Carnegie Mellon ont découvert une nouvelle façon de rendre la stimulation cérébrale profonde (SCP) plus précise, ce qui se traduit par de meilleurs résultats que ce qui est actuellement disponible, afin de faire des progrès significatifs dans le traitement des patients atteints de la maladie de Parkinson, selon l’Agence de presse internationale asiatique (INI).

Dans un rapport publié samedi, l’agence a noté que la stimulation cérébrale profonde permet aux chercheurs et aux médecins d’utiliser de fines électrodes implantées dans le cerveau, pendant la chirurgie, pour envoyer des signaux électriques à la partie du cerveau qui contrôle le mouvement, pour aider à contrôler le mouvement indésirable du corps, mais les patients doivent recevoir une stimulation électrique constante pour se débarrasser de leurs symptômes, et si le stimulus est désactivé, les symptômes reviennent immédiatement.

Mais la responsable de l’étude, le Dr Erin Gates, affirme que la nouvelle étude pourrait changer cela, expliquant qu’«en trouvant un moyen d’intervenir avec des effets à long terme, l’équipe espère réduire considérablement le temps de stimulation, réduisant ainsi les effets secondaires et prolongeant la durée de vie de la batterie de l’implant ».

Gates a jeté les bases de cette nouvelle approche thérapeutique en 2017, lorsqu’elle a identifié un ensemble spécifique de neurones dans le cerveau qui pourraient être ciblés pour fournir un soulagement à long terme des symptômes moteurs de la maladie de Parkinson, une technique qui utilise la lumière pour contrôler les neurones génétiquement modifiés.

« Gates a depuis essayé de trouver une stratégie qui peut être appliquée plus facilement aux patients atteints de la maladie de Parkinson, et son équipe a réussi à utiliser le nouveau protocole de stimulation cérébrale qui utilise de courts lots de stimulation électrique sur des souris », a déclaré l’agence.

« Cette technique est une avancée majeure par rapport à d’autres traitements actuels. Dans d’autres protocoles de stimulation cérébrale profonde, les symptômes reviennent une fois la stimulation arrêtée, mais nos résultats offrent des avantages qui durent au moins quatre fois plus longtemps que la stimulation conventionnelle, aidant à obtenir de meilleurs résultats pour les patients », explique Gates.

La maladie de Parkinson est un trouble du système nerveux qui affecte le mouvement. Les symptômes commencent progressivement, et parfois ils commencent par un tremblement qui peut ne pas être observé dans une main, puis s’aggravent avec le temps.