SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 20 September 2021, Monday |

A l’occasion de la mémoire du bombardement des mosquées Al-Taqwa et Al-Salam… La blessure de Tripoli n’est pas encore cicatrisée

49 morts et 800 blessés, ajoutés à la liste des milliers de victimes dans l’histoire libanaise moderne.

Dans le même temps, plus de 4 millions de victimes s’ajoutent vivantes uniquement au sens physique du terme.

Huit ans et l’affaire ne s’achève pas avec la condamnation à mort de l’accusé, Youssef Diab, tant que son successeur est toujours en fuite bien au-delà des frontières libanaises.

Les familles des victimes n’ont pas oublié, tant que l’incendie n’est pas encore éteint au Liban, l’explosion de Beyrouth, du Akkar, et surtout, l’explosion de la colère populaire.

Les Libanais sont fatigués d’attendre la justice du pays.

Tant que l’argument est correct, et que c’est celui qui leur est imposé, peut-être n’ont-ils pas d’autre choix que de se soulever contre la personne forte, ou d’attendre la justice du Ciel.