SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 October 2022, Monday |

Al-Boukhari exhorte les sunnites à voter et décrit ce qui est rapporté comme des mensonges

A quelques jours des élections législatives, l’ambassadeur saoudien, Walid Al-Boukhari, s’est rendu dans la Bekaa centrale, où la voix sunnite influençait.

Il est à noter qu’Al-Bukhari n’a pas distingué entre un candidat et un autre, et qu’il n’a pas limité sa visite aux candidats sunnites ou aux candidats d’un parti, mais visait plutôt chaque figure de la ligne souveraine soutenue par l’Arabie saoudite.

Bien sûr, Al-Boukhari a voulu donner à la visite un caractère économique et éducatif, mais son timing est indissociable des élections législatives, et il visait avant tout à inciter l’électeur sunnite à voter et, au second degré, à l’inciter à choisir les candidats de la lignée souveraine parmi les alliés et amis du royaume.

Ce qu’on peut lire dans les réunions de la Bekaa et les informations qui ont été révélées, c’est qu’Al-Boukhari a travaillé, bien qu’indirectement, pour faciliter la victoire du candidat sunnite sur la liste Saniora et des Forces libanaises dans la Moyenne Bekaa, Bilal Al-Hachimi, en encourageant le retrait des candidats Omar Halablab sur la liste de Daher et du candidat Mohammad Rafik Hammoud sur la liste de Myriam Skaf pour empêcher la dispersion des voiz sunnites.

Les sources confirment qu’Al-Boukhari achèvera sa tournée dans les prochains jours, se dirigeant vers le nord vers Minieh, Dannieh et Akkar pour motiver les sunnites à voter.

Quant à l’étape la plus importante et la plus significative, ce sera quelques heures avant l’ouverture des urnes, selon nos informations l’ambassadeur Al-Bukhari organisera une grande célébration samedi soir dans sa maison à l’occasion du 33e anniversaire de l’assassinat du martyr Mufti Hassan Khaled.

Les informations de presse citant une rencontre entre Al-Boukhari et le directeur général de la Sûreté générale, le général de division Abbas Ibrahim, n’étaient pas innocentes en nottant que le Royaume n’a aucun problème avec le Hezbollah au Liban, mais plutôt avec le Yémen.
Lorsqu’on nous a demandé la vérité la réponse a été que ce sont les mensonges du journal qui a rapporté la nouvelle à un moment où les sources ont clairement indiqué que la rencontre avec le général de division Ibrahim avait eu lieu il y a quelque temps et en parlait maintenat a le but de créer plus de confusion dans la rue sunnite.