SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 December 2022, Monday |

Alain Sarkis : Il faut renforcer la conscience du peuple

Une vague de désespoir et de frustration circule dans les milieux populaires, découlant du fait que les 3 ministres qui ont succédé au Ministère de l’Energie sont devenus des représentants de la nation.

D’énormes points d’interrogation sont soulevés quant à la lutte du Courant patriotique libre (CPL) pour préserver le ministère de l’Énergie.

Le CPL essaie de faire du chantage au président du Parlement Nabih Berri et au Hezbollah et tente de faire un troc entre la réélection de Berri à la présidence du Parlement et le maintien des ministères clés, notamment celui de l’énergie.

Cette question arrive en tête sur le dossier des élections présidentielles pour le chef du « CPL » le député Gebran Bassil, et il y a une opinion qui dit que le « CPL » a commis dans ce ministère tant de « problèmes », donc il veut les garder pour que personne ne l’expose, alors qu’il existe un deuxième avis qui confirme que ce ministère, qui est plein de corruption et de gaspillage, est une source d’or pour Bassil, et il est donc impossible de l’abandonner.

Pour plus d’informations, le journaliste et écrivain politique Alain Sarkis nous a rejoint.