SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 January 2023, Friday |

Amal et le Hezbollah font le règne des milices!

Joyeuses Pâques. Meilleurs vœux pour une heureuse nouvelle année.

Le bien est encore un peu loin du Liban! Comment le bien vient-il à un pays dans lequel il y a deux États, deux armées et deux légitimités? Entre hier et aujourd’hui, le duo Amal-Hezbollah a présenté un exemple frappant de son mépris de l’État, de son non-respect de ses lois et de son non-respect de ses institutions! Des éléments du mouvement Amal ont empêché les membres d’une liste électorale dans la circonscription de Tire-Al-Zahrani de tenir une conférence de presse pour annoncer la composition et le programme de la liste.Leurs membres ont utilisé des pierres et tiré des balles en l’air pour intimider les candidats aux élections, et ils les ont empêchés d’entrer dans la salle d’où ils s’apprêtaient à lancer leur liste. Dans quel pays vivons-nous?

Est-il permis à des éléments partisans de contrôler une certaine zone et de mener les affaires selon leur volonté? Est-ce la démocratie au Liban? En d’autres termes, vivons-nous sous un régime démocratique ou sous un régime de milice bien représenté par le mouvement Amal et ses pratiques?

Aujourd’hui, la scène s’est bouclée avec l’aveu du président Michel Aoun que le duo est celui qui fait obstruction à l’achèvement des formations judiciaires partielles, afin d’empêcher l’enquêteur judiciaire, Tarek Al-Bitar, de terminer ses investigations.

C’est vraiment dommage. Ce qui est encore plus regrettable que le président Aoun parle de la question comme s’il était un journaliste ou un observateur, et non pas chargé de la constitution et des lois et de leur bonne application. C’est le mandat fort de Michel Aoun.

Alors, Ô Libanais, votre pays a besoin de vous, et le devoir électoral vous appelle. Participez largement aux prochaines élections législatives.