SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 July 2022, Sunday |

Bassil détruit la vie biologique de la rivière Al-Joz

55 millions de dollars ont été volés de la poche du citoyen pour financer la construction du barrage de Msailha. Un barrage qui a été lancé en 2013 à l’époque du ministre de l’Energie Gebran Bassil qui a déclaré que le projet sera achevé après 4 ans, c’est-à-dire en 2017. Cependant, cette affaire ne s’est pas produite.

Il convient de noter que le ministère de l’Environnement a demandé le 12 septembre 2014 au ministère de l’Énergie d’arrêter les travaux dans le barrage car violait la loi 444/2002, mais le ministre s’est rebellé contre la décision et a achevé son massacre.

Après cela, Nada Al-Boustani a pris le ministère d’Ali Baba, et a relancé les mêmes fausses promesses que l’achèvement des travaux dans le barrage serait à la fin de 2019, puis a demandé deux années supplémentaires pour l’entretien, c’est-à-dire jusqu’en 2021.

Et là, la pièce a commencé.

Le 27 mai de ce mois, une déclaration a été publiée par le ministre de l’Énergie, Walid Fayyad, dans laquelle il a indiqué que les expériences nécessitaient la fermeture totale du barrage afin de tenir compte des quantités entrantes de la rivière Al-Jawz et calculer le temps nécessaire au lac pour se remplir au moment de la crue de la rivière et étudier l’interaction du corps du barrage avec la montée rapide. Ce qui a conduit à l’assèchement du lit de la rivière en aval du barrage pendant trois semaines avant que le lac ne se remplisse et que l’eau ne s’écoule du déversoir vers ce cours d’eau, qui ne dépasse pas une longueur de 2 km, soit environ 6 % de la longueur totale de la rivière .

Et le scandale, révélé par le militant écologiste Paul Abi Rached: Il y a 3 semaines, c’est-à-dire au 6 mai, des photos confirment que le lac a été rempli en mars, et Bassil l’a visité le 2 avril, et il a été photographié avec un excès d’eau, et des aounistes l’ont accompagné avec des activités folkloriques dans le barrage pour montrer que le barrage est devenu plein et prêt pour les activités.

Pourquoi avez-vous fermé les portes du barrage le 6 mai? Parce que l’eau a commencé à décliner en raison des défauts du fond du lac, et que les élections législatives approchaient, et qu’il n’était pas nécessaire d’exposer à nouveau la rupture du barrage. La biodiversité de la rivière Al-Joz a ainsi été sacrifiée sous le barrage.

Cela signifie que le ministre de l’Énergie a décidé de sacrifier la biodiversité au profit de fausses victoires. Malheureusement, Basil continue de réclamer effrontément à nouveau le ministère de l’Énergie, après avoir privé les Libanais d’électricité et détruit l’environnement dans son projet de barrage.