SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 September 2022, Friday |

Ce ralentissement des nominations affectera-t-il l’enthousiasme du peuple pour le changement?

Les Libanais subissent des crises quotidiennes et les autorités sont indifférentes, essayant de résister et de continuer aux dépens des citoyens.

Les priorités des partis politiques aujourd’hui sont la recherche de moyens d’obtenir un plus grand nombre de voix pour gagner les élections, d’autre part, les priorités du citoyen sont de s’assurer un moyen de subsistance.

Nous sommes descendus dans la rue, pour voir si ce peuple mécontent est prêt à voter le 15 mai prochain.

Les machines électorales des partis sont occupées à chercher de nouveaux moyens d’attirer les voix après l’échec des méthodes traditionnelles, mais la question est : ces partis sont-ils vraiment prêts pour cet mérite?

En ce qui concerne le nombre officiel de candidats ayant posé leur candidature au ministère de l’Intérieur, Shams El-Din confirme que le nombre est encore faible.

Donc nous sommes face à un peuple qui lutte pour changer la classe politique corrompue pour un avenir meilleur, et un système qui veut tout prendre à ses citoyens.

Les urnes et le droit de vote seront le seul moyen de changer cette autorité dirigeante qui a inondé le Liban de corruption.