SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 October 2022, Sunday |

Chargement d’une société française d’exploiter le terminal à conteneurs du port de Beyrouth

Quatre mois après le lancement de l’appel d’offres, le groupe maritime français CMA CGM a remporté il y a quelques jours le contrat de gestion, d’exploitation et de maintenance du terminal à conteneurs du port de Beyrouth pour une période de dix ans.

Le groupe a annoncé un ambitieux plan d’investissement pour rénover et moderniser le terminal, qui sera mis en œuvre le mois prochain, selon lequel il investira 33 millions de dollars dans le port, sachant que l’activité de ses navires constitue principalement 55 pour cent du volume des opérations dans le terminal à conteneurs.

Dans la première réaction à ce contrat, le bureau des médias de Bahaa Hariri a publié une déclaration qui considérait que la décision du contrat d’exploitation que CMA CGM a remporté n’était pas juste pour le Liban et le peuple de Beyrouth, car le gouvernement, après l’horrible et tragique explosion du port, aurait dû organiser des consultations publiques à grande échelle, incluant les familles des victimes, afin de réaménager le port et de construire une ville moderne qui suit le rythme des technologies modernes et se conforme aux exigences du XXIe siècle.

La déclaration a ajouté qu’il n’était pas clair dans ce contrat la transparence requise pour tout appel d’offres, d’autant plus que CMA CGM a eu plusieurs relations dans le passé avec le Premier ministre Najib Mikati.

La déclaration souligne la nécessité de tenir la classe politique actuelle pour responsable, de peur que ce projet ne devienne un nouvel exemple du capitalisme de connivence qui a conduit le Liban à l’effondrement sans précédent auquel nous assistons aujourd’hui.

Et le communiqué du bureau des médias de Bahaa Hariri a conclu que si le processus d’attribution d’un contrat pour la gestion et l’exploitation du port (trois mois seulement avant les élections parlementaires prévues) n’est pas équitable, le prochain gouvernement ne devrait pas hésiter à l’annuler.