SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 October 2022, Wednesday |

Comment Berri Franjieh et Bassil ont-ils reçu les résultats des élections?

Les élections législatives ont entraîné des surprises inattendues, dont la plus importante a été la perte du parti et de ses alliés, la majorité parlementaire. Au cours des dernières heures, les trois discours du président Nabih Berri, du chef du mouvement Marada, Suleiman Franjieh, du chef du Courant patriotique libre, Gebran Bassil, et une apparition télévisée de Sayyed Nasrallah ce soir ont été remarquables. Chaque mot portait un ou plusieurs messages avec des connotations importantes pour la prochaine étape.

Le président Berri a confirmé que la communauté chiite s’était exprimée dans le sud et la Bekaa, et a estimé que les résultats dans ces deux régions à dominance chiite étaient un référendum sur les principes nationaux.

Bassil, de sa part, a refusé de reconnaître les résultats des élections et s’est adressé à son auditoire dans la formule victorieuse, évitant d’entrer dans les chiffres, ignorant aussi le recul des députés actuels dans les milieux chrétiens. Mais Bassil a identifié ses premières batailles avec le prochain gouvernement et a affirmé que ce ne serait pas un gouvernement de technocrates.

D’autre part, le chef du mouvement Marada semblait plus réaliste que Bassil, car il a admis la perte de Marada. Mais le message le plus important que Franjieh a voulu faire passer était celui lié aux élections présidentielles lorsqu’il a déclaré: « Les résultats des élections n’ont rien à voir avec les calculs présidentiels. » Il voulait dire que ses chances existent toujours malgré la défaite de son courant aux élections.