SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 October 2022, Monday |

Comment la partie iranienne couvre la route des relations arabes-golfe par des mines ?

C’est le Hezbollah, qui est devenu maître dans l’art de fragiliser le Liban afin de faire place à un contrôle iranien total sur ce pays. Ses tentatives pour saboter tout espoir de parvenir à une trêve avec les pays du Golfe qui rétablisse la confiance dans le Liban, y compris l’initiative koweïtienne, sont sans limite. Après la conférence tenue à Beyrouth par la société d’opposition « Al-Wefaq » le mois dernier, qui a provoqué une crise diplomatique avec le Royaume de Bahreïn, alors que le Hezbollah s’est abstenu d’expulser ses membres jusqu’à aujourd’hui, la milice du Hezbollah annonce deux conférences politiques de la même association à l’hôtel Al-Saha, à la périphérie d’Al-Dahiyeh Al-Janoubiyeh (la banlieue sud), organisées, financées et protégées par Hezbollah le 14 de ce mois.

Malgré la demande du ministre de l’intérieur, Bassam Mawlawi, de la direction générale des forces de sécurité intérieure et de la direction générale de la sûreté générale pour informer immédiatement la direction de l’hôtel, que les deux conférences n’ont pas été organisées parce qu’elles n’ont pas obtenu les autorisations légales, et l’hôtel a répondu aux demandes, mais l’association continue ses activités, avec le changement de lieu.

Dans le cas où le Hezbollah aurait accepté la décision de l’État, et c’est impossible… Il portera certainement l’apparence de la démocratie face à l’intervention du Golfe au Liban… Un vieux et nouveau drame auquel il recourt toujours, oubliant l’agenda iranien dont il est le maître dans la mise en œuvre au Liban.

L’Iran veut et le Hezbollah met en œuvre… Ce n’est pas nouveau, mais le rôle du Ministère de l’Intérieur aujourd’hui ne devrait pas se limiter à la prévention, mais plutôt suivre le dossier avec toutes les parties concernées pour s’assurer que les deux conférences soient complètement annulées, préservant publiquement ce qui reste des relations de paix avec les pays du Golfe.