SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 December 2022, Saturday |

Des banques appartenant à des politiciens menacées par des juges indépendants

L’avocat Ali Abbas suit aux jugements rendus en faveur des déposants contre les banques. Un juge et une juge ont exécuté les ordonnances de saisie de deux banques sur la base de la loi.

Les portes se sont fermées face aux banquiers qui ont exigé l’adoption d’une loi garantissant dans ses articles l’annulation de toute poursuite intentée contre eux avec effet rétroactif. Et ainsi les banques ont fermé leurs portes par une décision de l’Association des Banques.

La saisie de fonds, de biens et d’actions appartenant à des banques est une action juridique selon ce que les experts confirment.

Et ce n’est pas seulement la protection politique qui empêche l’application de la loi, mais la propriété d’actions par certains politiciens dans certaines banques est la principale raison.

Le Premier ministre Najib Mikati a des actions dans Saradar Bank et le vice-président du Parlement Elie Ferzli possede également des actions dans IBL Bank.

Malgré les conflits entre les banques et l’autorité, les tentatives pour maintenir cette alliance se poursuivent.