SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 November 2022, Monday |

Des millions de dollars… Les pipelines de Bisri ont détruit la route de Choueifat

La difficulté de conduire pour Ayman est supérieure à la difficulté de mener à bien les tâches de la municipalité.
Conduire sur la route internationale à Choueifat, c’est comme une aventure ou comme le fait de conduire dans un parc.

Les dégâts ont affecté toutes les directions sur la route, une route qui est le pivot entre le nord et le sud, et le lien entre la montagne et Beyrouth, ainsi qu’entre Al-Dahia et le sud.

Dégâts causés par les entreprises Khattab et Homan, selon le maire de Choueifat, après avoir posé d’énormes canalisations pour acheminer l’eau sous terre pour le projet de Bisri.

Le projet, qui ne s’est pas terminé, n’a pas livré d’eau ses dégâts ont causé des dizaines d’accidents de la circulation.

Le Conseil pour le développement et la reconstruction a visité la région, l’a promis et est allé et n’est pas revenu.Cinq Ministres des Travaux Publics se sont succédé sur la Route Internationale, et aucun d’eux n’a commencé à la réparer.

Le dernier ministre a déclaré à Sawt Beirut International qu’il fera tout ce qu’il peut et a demandé de ne pas être optimistes quant à l’argent.